SYSTEMIE ET Cie

« Je ne crois pas que les parents sont cruels et les enfants impuissants ou que les maris sont logiques et les épouses émotives ou que les mères sont sensibles et que les pères ne le sont pas.

Je vois une mosaïque, un puzzle dans lequel chaque soi individuel définit les autres et le tout définit le soi comme un tableau d’ESCHER dans lequel la fin est aussi le début.

Les parties enrichissent le tout et le tout enrichit les parties ».

Salvador MINUCHIN

thérapeute familial argentin

 

« Tout individu est confronté à 2 exigences tout aussi contradictoires que complémentaires, l’exigence d’être stable et celle de changer.

La stabilité qui exclurait tout changement représenterait la mort de l’esprit.

Le changement qui ne ferait pas renaître une stabilité, marquerait la fin de tout esprit ».

Philippe CAILLE

psychiatre, thérapeute de couple et de famille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *