ILS NOUS MENENT EN BATEAU…

rivage Vernier 

Pourquoi décider, sans solliciter l’avis du Conseil Municipal (il était pourtant question de démocratie participative, non?), de débaptiser le Rivage Gayant?
Pourquoi vouloir passer d’une dénomination descriptive à une dénomination symbolique?
La dénomination populaire avait pourtant saisi les caractéristiques physiques du lieu à travers sa topographie comme les activités humaines s’y étant déroulées.
A l’inverse, le choix de F.Chéreau vise à honorer une personnalité… de plus, toujours vivante !

Est-ce à reconnaitre son accord entier avec le « coming out » libéral du gouvernement soit disant socialiste actuel dont les décisions présentent de nombreuses similitudes, voire même des renforcements des politiques adoptées antérieurement par les membres de l’U.M.P. ?
Est-ce avoir recours à l’humour en attribuant le nom de Jacques Vernier à un parc aux aléas multiples dont, initialement, les « engins  » testés se sont avérés extrêmement défectueux?
Ne vous laissez pas embarquer sur n’importe quel bateau… Mais le choix est restreint
1° Le bateau feu, celui qui circulait dans des zones dangereuses où il était impossible d’installer un phare?
Il est vrai que nous sommes pris dans une spirale déflationniste et tous les espoirs de retrouver la croissance, d’endiguer le chômage, de redresser les comptes publics risquent d’être réduits à néant
Le désespoir est palpable, la colère gronde
2° Le chalutier?
À la pêche, se substitue… aujourd’hui …la chasse aux chômeurs
Le ministre du Travail à donné des instructions à Pôle Emploi pour que les contrôles sur les personnes sans emploi soient renforcés et que des radiations soient, le cas échéant, prononcées
Depuis 20 ans, les dirigeants socialistes avaient toujours condamné ce type de stigmatisation populiste des plus fragiles
3° La Gabare?
Transportant des marchandises, elle aurait pu être source de ressources
Mais elle entre en collision avec une Économie qui n’est « pas sortie de l’auberge » eu égard la dette abyssale vis-à-vis de Bruxelles, du F.M.I. et de l’O.M.C.
4° le bateau de croisière?
Alors, un peu d’humour…attention à ce qu’il ne présente pas certaines similitudes avec le TITANIC… Le scénario du film mettant en scène Rose (n’est-ce pas le symbole du P.S. et, par extension, celui de F.Chéreau?) et Jack (diminutif possible pour Jacques Vernier) qui vont vivre une histoire d’amour vite troublée par un naufrage!
Est-ce la mesure prioritaire attendue par les Douaisiens ?Est-ce le moyen de détourner leur attention des augmentations qui se profilent ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *