GERER L’INCERTITUDE DANS LA DUREE

 

Une lecture de la crise en 3 phases est possible pour mieux comprendre les enjeux et la temporalité en présence de ce contexte d’un danger réel, d’un danger potentiellement plus imaginaire en lien avec le Covid-19.  

La temporalité inédite de la phase aïguë ou d’impact (phase 1), à l’exception de celle liée aux violences chroniques, dans ce temps de confinement, crée un effet de choc se prolongeant dans le temps, un  impact majeur qui pousse particulièrement à se centrer sur les besoins primaires et le sentiment de sécurité (différent de la situation factuelle de sécurité).

En effet, le besoin d’être en sécurité et de se sentir protégé ne vont pas actuellement de pair.

Rester en lien au-delà de la distance physique offre un appui précieux sur ce plan, une réponse à des besoins psychosociaux dans le sens où l’être humain existe au sein d’une communauté.

Il est nécessaire de penser davantage à une approche sociale qui a un effet psychologique qu’à des entretiens psychologiques classiques.


Le déconfinement ouvrira sur la
phase 2, soit la sortie de crise.

Chacun entrera dans une phase de réaction face à un déconfinement par étapes.

Il faudra alors observer les changements occasionnés, commencer une phase d deuil par rapport aux changements opérés mais également prendre en compte les bénéfices et avantages liés aux changements dits utiles.


La
phase 3, au-delà du post immédiat, constitue le temps pour intégrer ce qui se sera passé afin de construire une nouvelle « normalité », toute crise laissant nécessairement des traces.

Il sera indispensable de suivre les besoins ayant préalablement émergé et d’inscrire leur résolution dans la continuité


Le rythme de cette traversée est différent pour chacun au sein d’une famille, d’une institution, d’une entreprise…

Les éléments subjectifs restent essentiels pour en comprendre l’impact individuel et ajuster l’accompagnement psychosocial. 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *