FEMME POTICHE ?

imageEn d’autres temps, Jacques Vernier avait cautionné le fait que la photo tronquée d’une Femme (réduite à ses fesses) soit le support d’une incitation à avoir recours au PIAF.

Aujourd’hui, Frédéric Chéreau accepte que l’invitation à Douai d’Hiver soit également associée à l’image d’une Femme – travaillée, certes, façon Bande Dessinée – mais au corps objectivé (poitrine et fesses proéminentes) venant consolider l’idée de la Femme comme objet sexuel.

Elle est cantonnée au paraître, au fait de posséder un potentiel pouvoir d’attraction et de séduction mais non d’action…

Souriante mais combien empruntée dans ses gestes, les mains en l’air ( en signe d’abdication ? de réponse à l’injonction de tiers? ), elle donne, de la douaisienne, une image de Femme soumise…qui n’a aucune raison de l’être !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *