CENSURE ET OPPORTUNISME

 

En cette période de campagne électorale, la plupart des listes vont communiquer via les réseaux sociaux, certains sur leur programme, d’autres sur les personnes constituant leur liste.

Toutefois, une seule liste sur les 6, connues à ce jour, efface les critiques formulées.

Devinez laquelle …

Les critiques devraient être , bien au contraire, envisagées comme salutaires car elles autorisent un questionnement, amorcent et font progresser le débat.

Fuir la critique en n’y répondant pas, pire en l’occultant signifie renoncer tout d’abord à se faire face.

Boris VIAN affirmait « Un homme digne de ce nom ne fuit jamais. Fuir, c’est bon pour les robinets ».

Par ailleurs, à lire les noms figurant sur certaines listes, fort est de s’apercevoir qu’émergent des convictions réversibles, des inconstances, des déloyautés dénonçables en lieu et place de loyautés exigibles.

N’est-ce pas ce qui est communément nommé « l’art de retourner sa veste » ?

Jacques DUTRONC, en septembre 1968, à travers les paroles de « L’opportuniste », y fait référence

Extrait « … je suis pour le communisme, je suis pour le socialisme et pour le capitalisme parce que je suis opportuniste…il y en a qui contestent, qui revendiquent et qui protestent, moi, je ne fais qu’un seul geste, je retourne ma veste… je l’ai tellement retournée qu’elle craque de tous côtés …à la prochaine révolution (ou élection), je retourne mon pantalon… ».

A vos archives !

Relisez les noms sur les listes présentes aux Municipales de 2014 !

Renseignez vous sur les demandes d’investiture aux Législatives de 2017 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *