AVEU DE DEMOCRATURE DE FREDERIC CHEREAU

 

 

Assistant au Conseil Municipal de ce vendredi 27  septembre,                        quelle surprise (pas vraiment) d’entendre le Maire annoncer,                         après que la « frange la plus à gauche » de sa majorité ait                               voté contre l’une des délibérations, qu’il laissait libre choix                             en terme de vote .

Qu’en est-il donc du débat contradictoire interne ?

Mr CHEREAU appréhende-t-il la contradiction comme un risque de confusion, comme une menace face à ses intérêts personnels là où il s’agit, en fait, d’un levier de progrès ?

Faut-il donc obtenir son accord pour s’autoriser à s’exprimer contre le conformisme qu’il attend que chacun respecte, faut-il donc accepter, de façon non critique, tout ce qu’il énonce ?

La contradiction suppose le refus de l’obéissance mais, en cette période pré-électorale, la quête des places occupe sans doute la plupart d’entre eux bien davantage que l’intérêt collectif .

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *