Archives mensuelles : septembre 2020

DE LA CAPTATION DE SON IMAGE ET DE SA DIFFUSION SUR LES RESEAUX SOCIAUX

Chez certains d’entre nous, le besoin de sortir de l’anonymat semble constituer la condition ultime de leur existence.

Dès lors, avide de notoriété, ils placent tout espoir dans la lucarne  « magique » de l’écran.

Ils revendiquent le droit à leur quart d’heure warholien, cherchent à modeler la perception que les autres devraient posséder d’eux.

L’autopromotion de ce qu’ils font / sont découle d’une attitude égotiste.

Comme a pu le développer le sociologue Pierre Bourdieu dans « La dimension critique sociale du jugement », ils sont soucieux de se distinguer dans le cercle social.

Cette quête hédonique illusoire d’un statut qui se voudrait privilégié, ne fait que mêler fierté narcissique et complexe de supériorité.

Mais attention à la surexposition ou « étalage du Moi » qui nuit à l’authentique échange.