Archives mensuelles : avril 2016

GRIBOUILLE …

 

 

imagePour « promouvoir la chanson française », le représentant français, à l’Eurovision, poussera son refrain… en anglais !

 

Pour « stimuler l’embauche », la loi Travail va permettre … le licenciement !

 

Pour « relancer le C.D.I. », on va le transformer … en siège éjectable !

 

Pour « consolider la nation française » en crise, on la dilue … dans l’Union Européenne fédérale couronnée par le Marché Transatlantique !

 

Pour « sauver le modèle français », on décote les retraites et on affaiblit sans cesse les remboursements Sécu, les statuts et les indemnités chômage !

 

Et, c’est « pour défendre les libertés » que s’installe un état policier plus efficace contre les citoyens contestataires que contre les terroristes fanatiques !

 

Bref, Gribouille, le personnage de la Comtesse de Ségur qui se jetait à l’eau pour éviter la pluie, a pris le pouvoir dans notre pays…

VOTE DU BUDGET N° 2

image

Suite à certains propos émis via Facebook, il nous est apparu utile d’apporter quelques commentaires et précisions

La communication, prise entre injonction sociale et liberté d’expression de chacun, est-elle un gage de meilleure compréhension de tous ?

Pas certain !

Qu’il semble peu aisé, pour certains, d’assumer le paradoxe de « l’insociable sociabilité » telle que décrite par le philosophe Emmanuel KANT, à savoir que les Autres nous sont aussi indispensables qu’insupportables !

Dès lors, la nécessité de croire en Soi comme étant le Meilleur, voire le Seul à savoir ce qui est utile pour l’Autre, produit l’illusion de la vérité, c’est-à-dire génère la diffusion d’informations erronées car  interprétées selon un prisme personnel et vicié.

A confondre le rôle d’acteur que certains se donnent avec celui d’observateur, conduit à considérer le principe de vérité comme une option et non comme un dogme.

La nécessaire mise en récit des informations appelle toujours , pour certains, des formes de constructions stéréotypées, simplifiées favorisant des schémas oppositionnels récurrents et, finalement, très peu constructifs et productifs.

Peut-être sera-t-il également nécessaire, un jour, pour certains, de passer du culte du « partage » à la culture du partage où il est beaucoup moins question de montrer ce qu’ils souhaitent être leur bon profil sur les réseaux sociaux que d’être aux côtés de l’Autre dans la vraie vie…

Voici donc les propos énoncés par les représentants de la liste « L’Humain d’Abord » lors du Conseil Municipal du 1er avril 2015 (propos qui seront d’ailleurs littéralement retranscrits dans le P.V. de ce dit Conseil)

 

 

Le Front de Gauche – P.C.F. ne s’opposera pas au budget proposé.

 En effet, face à un Etat dirigé par un gouvernement socialiste qui ne cesse de se défausser et à un Département, conquis par les Républicains qui, de manière drastique et culpabilisante, réduit les solutions à apporter aux plus démunis d’entre nous,

La Solidarité, acte de citoyenneté, se doit de jouer et la hausse du taux de l’imposition se doit de revenir aux Enfants, Femmes et Hommes confrontés à une « survie » quotidienne et à un pouvoir d’achat en baisse constante, au sein d’une ville « pauvre » puisque, à Douai, 45 % de la population n’est pas soumise à l’impôt.

 Mr le Maire s’y est engagé et le Front de Gauche – P.C.F. restera vigilant afin qu’aux intentions succèdent les actes.