Archives mensuelles : juillet 2014

FACE A LA BARBARIE ISRAÉLIENNE : POURSUIVRE LES MANIFESTATIONS , ELARGIR LES MOBILISATIONS

  

gaza6

 

La barbarie israélienne se poursuit dans toute la Palestine. Le massacre systématique à Gaza continue, avec plus de mille morts et des milliers de blessés, tandis qu’à Jérusalem et en Cisjordanie, en particulier à Hébron et à Naplouse, colons et armée poursuivent les assassinats.

 Face au crime, un mouvement de solidarité populaire extrêmement puissant, de solidarité avec le peuple palestinien, se développe nationalement, et dans le Nord-Pas de Calais, où la jeunesse comme les femmes tiennent une place notable. Les manifestations lilloises marquent par leur puissance et leur détermination, et c’est un mouvement de masse qui se développe dans les principales localités de la région depuis Boulogne, Dunkerque jusqu’au sud du département du Nord, en passant par Douai.

 Ce mouvement unitaire, mené étroitement avec la communauté palestinienne du Nord est nécessairement appelé à se poursuive, à se développer et encore s’élargir. La première étape forte est fixée au mercredi 30 juillet 2014.

  Parti d’un mouvement de solidarité développé par des jeunes de Waziers, avec tout un relais de militants du Douaisis, constituant une chaine de solidarité, une collecte de médicaments à destination de Gaza part de Douai, vers Villeneuve d’Ascq. Ils y seront stockés (rassemblement à 16 h 45). Ils sont destinés à l’association Palmed Europe dont l’une des équipes est intervenue immédiatement, aux côtés des médecins palestinien à l’hôpital Al-Shifa de Gaza. Mercredi matin, à Bruxelles, une conférence de presse sera tenue avec Gilbert Mads, médecin norvégien, de la 1ère équipe de Palmed Europe, qui rentre de Gaza.

  Un rassemblement suivi d’une manifestation se tient à Lille à 18 h Grand’Place.

Halte au massacre en Palestine. Exigeons des sanctions contre Israël. Il est temps que la paix et la justice s’imposent en Palestine à commencer par :

  • L’arrêt immédiat des frappes israéliennes sur Gaza
  • La levée du blocus illégal et criminel de Gaza
  • La libération de tous les prisonniers palestiniens
  • Le démantèlement des tous les prisonniers et du mur de l’apartheid

 Exigeons l’application des droits nationaux du peuple palestinien.

 AFPS Nord-Pas de Calais Lille le 29 juillet 2014

LA PALESTINE : UNE TERRE RAVAGÉE ET UN PEUPLE SACRIFIÉ !!

gaza5 

Plus de 1000 morts et plus de 6000 blessés depuis le début de l’agression israélienne contre la Bande de Gaza, cette bande de terre qui tente de survivre face au blocus ignoble infligé par le gouvernement NETANYAHU qui assassine, à petit feu, la population gazaouie qui manque de tout, nourriture, médicaments etc…

Cette situation ne perdure que grâce à la complicité passive, voire active des gouvernements occidentaux dont celui de François Hollande qui se permet d’interdire, honteusement, les manifestations de soutiens aux populations civiles palestiniennes ! Dans le monde arabo-musulman, ce sont aussi les populations qui réagissent, certainement pas leurs gouvernements qui, eux, adoptent un profil bas, avec une Ligue Arabe honteusement discrète !

Ce massacre, au vu et au su du monde entier, nous rappelle que seule la mobilisation de chacun d’entre nous pourra obliger notre gouvernement à cesser de soutenir implicitement le gouvernement assassin israélien.

L’Humain d’Abord se place aux côtés des gens qui souffrent de l’injustice, sont résolument opposés à la colonisation israélienne et milite pour un retour des frontières de 1947, date de la création de l’Etat d’Israël en lieu et place de la Palestine.

L’Humain d’Abord défendra toujours la liberté, la solidarité entre les peuples et le droit fondamental des peuples à disposer d’eux-mêmes.

 HALTE AUX MASSACRES, HALTE A L’OCCUPATION , HALTE A ISRAEL !!

 

DANS LA VIOLENCE DE LA GUERRE, LES ENFANTS SONT ÉGAUX

gaza3

Regardez ces enfants en état de stress permanent, réveillés par le fracas des bombes au milieu des blessés et mourants, des morts… qui vivent au milieu des ruines qui ne leur rappellent que trop les férocités de la guerre et qui survivent dans des conditions qui auront, inévitablement, des répercussions immédiates comme lointaines sur leur parcours de vie!
N’existe plus, dans leurs yeux hier si rieurs, la plus petite lueur d’insouciance ou de cette pathétique espiéglerie
‘Leur préoccupation première est de développer des capacités de survie.
Ils demeurent constamment en alerte face à une possible atteinte à leur intégrité physique comme à celle de ceux dont ils dépendent, face à un danger vital et au prix de toute une série de pertes affectives comme matérielles.
Les tirs ont tué ceux qu’ils connaissaient, aimaient mais aussi leur avenir, les forçant à devenir adultes avant l’heure.
N’oublions pas ce qui est convenu d’appeler « le syndrome du survivant » qui se manifeste par des cauchemars récurrents, un sentiment de terreur intense et d’abandon, une irritabilité…
Cette expérience ô combien dramatique et traumatique affectera leurs capacités physiques comme psychiques, leurs attitudes politiques ultérieures.
Leurs blessures ne sont pas seulement de l’ordre de la douleur puisque c’est l’identité même de l’enfant qui en est l’enjeu.
Comment demeurer insensible face à cette nouvelle génération déjà écrasée sous le poids d’une enfance dramatique? marquée par des blessures psychiques irréversibles?
Notre impuissance à empêcher leur souffrance devient un renoncement insupportable

Mobilisons nous !

APPEL PRESSANT POUR UNE PROTECTION INTERNATIONALE DU PEUPLE PALESTINIEN

 

palestine 2,

Qui n’a pas été choqué par les violences des images venues de Gaza ces derniers jours… !

Quel humaniste peut être insensible à ces massacres de masse, qui constituent un crime contre l’humanité perpétré par la cinquième armée du monde.

A Gaza, une force d’occupation militaire tue et blesse des enfants, des femmes et des hommes innocents enfermés dans ce qu’il est convenu d’appeler une « prison à ciel ouvert ».

Des enfants sont massacrés sur la plage, des ambulances pilonnées, des écoles et des hôpitaux éventrés, des quartiers sont rasés.

A Gaza, c’est l’horreur !

L’envoyé spécial de l’Humanité sur place, Pierre Barbancey, nous rapporte les suppliques des citoyens palestiniens à agir.
On ne peut en effet laisser faire plus longtemps ! On ne peut laisser tranquille les gouvernements et l’Union européenne qui ont les moyens de faire cesser ces crimes. Ils disposent des outils juridiques, politiques, commerciaux pour faire entendre raison au gouvernement ultra-droitier et guerrier de Tel-Aviv. Ils peuvent également prendre immédiatement la décision d’envoyer une aide humanitaire, médicale et sanitaire d’urgence pour aider les victimes et en premier lieu les nombreux enfants touchés par cette tragédie. Ils ont une lourde responsabilité face à l’histoire !

Rien ne les empêche de prendre l’initiative d’une conférence internationale pour la paix, la sécurité au Proche-Orient sur la base des résolutions de l’Organisation des Nations-Unies. Ils répondraient ainsi à l’aspiration des peuples.

Un mouvement international pour un cessez le feu, la fin du blocus de Gaza, l’arrêt de la colonisation et du mur d’apartheid, et la libération des prisonniers politiques grandit depuis plusieurs jours.

De puissantes manifestations le font entendre avec force et détermination, de Londres à Tel-Aviv, de Marseille à Bruxelles, d’Oslo à Edimbourg, de Melbourne à Chicago, de Stockholm à Sidney, de Rome à Tokyo, de Paris à Istanbul, de Caracas à Toronto, de New-York à Madrid, de Los Angeles à Sanaa. Ce mouvement va prendre encore de l’ampleur pour obtenir que le peuple palestinien soit placé sous protection internationale.

NOUS ÉTIONS AU MOINS 200 À DOUAI…

Nous étions au moins 200 personnes devant la sous préfecture de Douai pour exiger l’arrêt du massacre à Gaza.

Parmi participants et organisateurs on notait, outre l’AFPS Nord-Pas de Calais, le PCF, les jeunes communistes, le MRAP, la CGT, l’association ACLIA, ainsi que la communauté musulmane du Douaisis. Présence de nombreux élus de Douai et des cités voisines telles Auby ou Waziers. Pami ceux-ci: Odile Hage, adjointe au Maire de Douai, Freddy Kazmarek, maire d’Auby, la ville qui parraine les prisonniers palestiniens, Alain Bruneel Conseiller général et Jean-Jacques Candelier, député du Douaisis, qui lors de sa prise de parole a indiqué le sens de son interpellation de Fabius. Le permis de tuer délivré à Israël, mercredi dernier, par le président Hollande, a été tout particulièrement fustigé.

Une délégation représentant ces différentes composantes a été reçue par la secrétaire générale de la sous préfecture. Le principe d’un courrier commun au Sous Préfet a été décidé au cours de la rencontre.

De nombreuses plaquettes présentant l’AFPS et le parrainage des prisonniers ont été distribuées.

Jean-François Larosière