Archives mensuelles : avril 2014

LA LISTE  » L’HUMAIN D’ABORD  » RÉPOND AUX QUESTIONS DES COMMERÇANTS DE DOUAI …

patchwork

Fiscalité : quel est votre point de vue sur la fiscalité de la Ville et de la CAD : taxe foncière, CFE … ?

– inciter vivement la CAD à geler, sur 2 ans (révisable à 1 ou 2 reprises), la taxe foncière, la C.F.E. et ce, après lecture du projet par un collectif des parties prenantes composé d’élus, des collectifs de commerçants, des divers partenaires (dont les banques), d’associations de consommateurs et en regardant les « îlots commerciaux dépourvus » pour favoriser les créateurs.
– parallèlement, rendre possible l’appel aux crédits sociaux(caisse de solidarité) soit au public pour une aide au lancement.
– travailler avec des associations de création d’entreprises pour aide et suivi pendant 2 ans.

Apporter l’appui de la ville à ceux qui se positionneront pour limiter les taxes puisque commerce signifie emploi.

Etat des lieux : la situation du commerce actuelle est connue ; quel est votre projet pour demain : initiatives, délais, ….. ?

– renforcer l’existence d’un observatoire économique qui, avec l’aval de l’association des commerçants, disposera, chaque mois, des chiffres d’affaires par secteur et ce, afin de déterminer les problèmes.
– face aux problèmes immobiliers : geler la hausse des loyers et/ou coupler cette hausse au respect de l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite.
– exercer un droit de préemption sectorisée pour favoriser la fluidité dans l’ensemble des quartiers, en étant soucieux d’îlots de commercialité.
– créer, au sein des galeries à l’abandon, un système de coopérative soit des espaces de vente réservée, par exemple à la culture qui fait défaut à Douai, avec une caisse unique ce qui autorise une réduction des frais fixes.
– mutualiser la logistique, recourir à une coopérative d’achat (rôle du manager).
– activer un portail numérique modifiable en temps réel pour les promotions.

Tourisme : Quelles actions pour lier le tourisme et le commerce ?

– développer et encourager le commerce à vocation identitaire (gastronomie locale et du territoire)
– chaque vendredi après-midi, comme à Tours, proposer, à proximité de la gare, le panier de la ménagère (sous forme d’abonnement) composée de produits frais et locaux.
– accompagner les commerces afin que la culture entre dans les boutiques (avec une exposition d’oeuvres individuelles comme de l’Ecole d’Arts
– face à la richesse de la diversité culturelle, proposer une semaine multiculturelle avec choix, par chacun, du thème spécifique (plat, artisanat, vêtements).
– favoriser le lien entre la ville et l’office du tourisme à travers la création d’un dépliant qui associe monuments et enseignes commerciales.
– Objets au label de la ville

Partenaires : Comment comptez-vous travailler avec l’UCD, l’UMIH, la CCI, la CAD…. ?

– la ville doit amplifier le phénomène proposé par l’U.C.D. en terme d’animation
1 euro du commerçant génère 1 euro de la ville.
– en partenariat avec l’UMIH, créer des nocturnes de mai à septembre, 1 fois par mois avec des commerces ouverts jusque 22h 00 de même que les bistrots et restaurants et proposer une carte de fidélité qui, un montant atteint à définir, donnerait droit à des places de cinéma, de bowling, de théâtre, match de sport
-la CCI doit aider à la mise en place de l’observatoire économique comme d’un comité de suivi et de protection grâce à leur savoir-faire et leur expertise technique et de formations techniques sur les nouvelles logiques de communication.

Attractivité : quelles sont vos propositions pour faire venir de nouveaux investisseurs et lesquels ?

– améliorer la logistique, les capacités de livraison, le traitement des déchets
– développer la récupération de produits aux dates proches, boutique solidaire (expérience du « pain du lendemain »).
– développer une politique de recherche d’emplacement avec des notaires et des agents immobiliers.
– Créer une plate-forme de propositions pour les grandes enseignes.
– Voir possibilités de parking intérieur au sein d’une zone pavillonnaire.
-quantifier le quota de places par commerçants.
– porter une politique de logement prioritaire à loyer modéré pour les employés des enseignes qui s’installent (FNAC Nantes).

Accessibilité : quelles améliorations allez-vous apporter aux transports en commun, automobilistes, cyclistes et piétons ?

– revoir le maillage territorial et multimodal
– proposer, le dernier samedi de chaque mois, le transport gratuit jusqu’au centre-ville.
– 2 heures gratuites à expérimenter (mais en mesurer l’impact sur le commerce).

Place du Barlet : quelle vocation voyez vous à cet emplacement ?

– Un centre commercial tue le commerce de centre-ville donc protéger le centre-ville de la concurrence.
-la conserver comme place festive car créer de l’événement nourrit le commerce.

Adjoint au commerce : quelles seront ses missions et objectifs ?

– coordination et négociation avec la CAD
– Coordination des soldes.
– Suivi des cas particuliers dans la dimension sociale (rénovation, faillite, liquidation)
– faire venir de nouveaux commerces.
– inciter les jeunes créateurs à disposer d’un rayon à l’office du tourisme (ce qui permet de lancer des produits tests, pendant 3 mois, et de leur accorder le label de la ville.
– proposer aux SDF une tâche de coopération et de civilité (réinsertion)
– porter, par mutualisation, la possibilité de tickets restaurant pour les employés du commerce indépendant.

Manager de ville : quelles seront ses missions et objectifs ?

un manager est un cadre spécialisé.
– Coordonner les associations de commerçants.
– inciter les commerces à se moderniser (faire de l’animation, prendre des risques, innover).
– Coordonner la programmation de l’animation commerciale, promouvoir des services commerçants (parking livraison à domicile) en fonction d’un calendrier des jours fastes.
– Face aux droits et devoirs de chacun, envoyer un « client mystère » par rapport à la qualité de l’accueil.

Animations : quelles sont les projets pour renforcer l’attractivité du commerce et de la ville ?

– au-delà du déplacement à repenser, programmer des actions en phase avec les événements nationaux,
– donner une image de marque à travers un événement annuel local.
– prévoir une animation continue au-delà du ponctuel en donnant à voir les ressources et compétences locales.

Communication : quels modes de communication allez vous utiliser pour attirer le chaland ?

– Recours à Internet certes mais il s’agit d’une approche trop individuelle.
– Accrochage collectif à travers les abribus, les panneaux d’entrée de ville, flancs de bus.
– Définir et avoir la main sur des endroits stratégiques, panneaux à écran pour des opérations spécifiques

Dans la Lettre du Maire, offrir, mensuellement, une page pour les nouvelles tendances du commerce.
Commerçant mis à l’honneur pour initiative originale comme un employé ou un apprenti.

L’HUMAIN D’ABORD TOUJOURS !

image

Au 6 avril 2014 (date de l’élection de Frédéric CHEREAU comme maire de Douai), nous étions 5 personnes de notre liste «L’HUMAIN d’ABORD DOUAI» 2014 à avoir rejoint le Conseil Municipal.

Depuis, Sandra DEBRUILLE, élue conseillère municipale, a démissionné pour des raisons qu’il serait souhaitable qu’elle explique aux colistier

s.

Aujourd’hui, la liste est donc représentée par

 :

Brigitte BONNAFFE adjointe déléguée à l’Emploi et à l’Insertion Professionnelle des Jeunes,à la cohésion sociale et à la politique de la ville
Odile HAGE adjointe de Quartier sur Frais Marais, La Clochette et Douai Gare
.
Mohamed KHERAKI adjoint délégué au Logement
.
Frédéric MACIEJEWSKI conseiller municipal avec une délégation relative à la Culture.

Nous demeurons soucieux de respecter comme de décliner, dans nos attributions respectives, les idées fondamentales du programme que nous avons co-construit et qui nous a tous réunis.

Ainsi, nous avons refusé de prendre part au vote relatif à l’organisation des nouvelles activités scolaires étant en désaccord sur le fond de la réforme et refusant que le coût en découlant soit imposé aux parents.